Connaissez vous les tombes paysagères ?

Connaissez vous les tombes paysagères ?

Elles se nomment aussi, sépultures paysagères, tombes végétalisées, tombe jardin ou bien simplement monuments funéraires paysagers. Les tombes paysagères proposent, sous la forme d’un petit jardin paysagé, une alternative fleurie aux pierres tombales traditionnelles en marbre et granit. Les plantes à fleurs qui les composent, sont généralement sélectionnées pour leur résistance à la sècheresse et choisies en fonction du temps qui peut être alloué à l’entretien. Ainsi, en utilisant des végétaux pouvant vivre à l’état sauvage dans nos régions françaises, des tombes paysagères demandant un faible entretien peuvent être créé.

Traditionnellement, les plantes ont leur place dans les cimetières. Elles permettent, de par leurs symboles, de rendre hommage aux défunts. Il suffit simplement de pousser la porte d’un cimetière pour s’en rendre compte, les sépultures sont souvent fleuries, encore plus pour la Toussaint. Concrètement avec les tombes paysagères les plantes ne sont pas en pot, mais intégrée au monument

Origines des tombes paysagères

Nous pourrions penser que les tombes paysagères sont récente, or ce n’est pas vraiment le cas. En 2017, des archéologues espagnols ont découvert à Louxor en Égypte, les vestiges d’un jardin funéraire vieux de 4 000 ans. Ce jardin se trouvait à l’entrée d’une tombe, mesurait deux mètres sur trois et était divisé en plusieurs petits carrés. Des peintures et fresques ainsi que des restes de racines retrouvées sur place permettent d’imaginer ces jardins composés de fleurs et d’arbres fruitiers. Certaines représentations murales permettent aussi de supposer la présence de palmiers et sycomore (symbole de résurrection) mais également de laitue (symbole de vie)

Reconstitution 3D des jardins funéraires du Louxor - Crédit CSIC
Reconstitution 3D des jardins funéraires du Louxor - Crédit CSIC

Des tombes potagères pendant l'Antiquité

Toujours en Égypte, à Alexandrie, il existait également des jardins funéraires durant l’antiquité. Ils servaient à embellir et rendre agréable le lieu de repos du défunt. Certains jardins se trouvaient au centre d’un entourage de pierres plates disposées à la verticale.

Ces jardins au-delà d’être des lieux de repos étaient aussi de petites exploitation. Il y été cultivés vignes, vergers et potager en la mémoire de la personne disparu. Un contrat de location datant de l’an 5 av J.-C à été retrouvé sur un papyrus. Ce contrat fixe le montant du loyer de la concession dont une partie était facturée en nature. Le nombre et le type de chaque fruit et légumes à rétribuer aux propriétaires y sont ainsi annotés (50 concombres, 1000 dattes, 60 grappes de raisins, …). En échange de ce loyer, les locataires avaient accès à un ingénieux système d’irrigation. Celui-ci emmenait l’eau au plus près de la concession funéraire.

L’empire romain exploitait aussi des jardins funéraires. Ces tombes paysagères servaient, entre autres, à confectionner des colliers de fleurs en hommage aux défunts. Certaines concessions, les plus grandes, abritaient un potager. La récolte servait aux offrandes et à confectionner un repas en hommage au défunt. Une zone de repas était ainsi aménagée au sein du jardin.

Les tombes paysagères en Europe

Plus proche de chez nous, en Europe centrale. Notamment dans les cimetières Allemands et Autrichien la présence des tombes paysagères est importante. Les monuments funéraires prennent la forme de petits jardins composés soit uniquement de végétaux ou bien accompagnés de graviers. Le choix des plantations et la disposition du jardin ouvrent de nombreuses possibilités en terme de personnalisation du monument. Le contour de ces tombes peut être en granit poli ou brut. Mais aussi en bois, en pierre naturelle ou bien encore représenté par un chemin de galet ou pierres.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les monuments allemand, cherchez « Grabgestaltung » sur Google.

Les cimetières du Liechtenstein

Le Liechtenstein, principauté de 160 km² se trouvant entre la Suisse et l’Autriche, possède de magnifiques cimetières composés de tombes paysagères. Notamment ceux de Triesenberg et Vaduz.

cemetery-3592683
Cimetière de Triesenberg - Principauté de Liechtenstein
284037528_9d86217771_c
Cimetière de Vaduz (Liechtenstein) - Crédit "Hellebardius" Flickr

Les tombes paysagères du Vatican

Le Vatican possède lui aussi son cimetière et ses tombes paysagères. Le cimetière Teutonique ou cimetière des Allemands est adossé à l’église Sainte-Marie-de-la-Pitié. D’ailleurs, l’accès au cimetière se fait exclusivement par cette église.

1280px-Rome_Campo_Santo_Teutonico_01
Cimetière Teutonique

Entretien d'une sépulture paysagère

L’entretien demandé par une tombe paysagère varie en fonction de différents critères. Le plus important est le choix des végétaux. Il est possible de maintenir une tombe fleurie toute l’année en effectuant des roulements de plantes annuelles ou bisannuelles. Par exemple, pensée et cyclamen l’hiver, primevères au printemps, gazania et bégonia en été. Cette solution permet d’avoir une sépulture paysagère constamment fleurie. Mais demande, pour avoir un entretien suivi et régulier tant au niveau de l’arrosage que du roulement des plantes.

Cependant, une alternative est possible ! En sélectionnant des végétaux ayant une aptitude naturelle à s’auto-suffire et supporter sécheresses et manques d’entretien, il est possible d’obtenir une tombe paysagère ne nécessitant pas d’entretien régulier. Seulement quelques passages par an peuvent suffire. Seulement pour couper les fleurs fanées et effectuer quelques arrosages en cas d’épisodes de fortes chaleur estivale. Surtout la première année le temps du développement racinaire des plantes. Le choix de la composition végétale permet, en alternant les périodes de floraison, d’avoir une tombe colorée tout au long de l’année. Les plantes offrant leurs fleurs chacune leur tour.

Le gazania, plante résistante mais éphémére sous nos lattitudes.

Découvrez nos Jardins Funéraires

Nous proposons une gamme de tombes paysagères. En consultant notre catalogue, sur notre site internet, rubrique « Nos monuments« . Vous trouverez un choix de monument funéraire et cinéraire. Nous proposons également un service d’accompagnement pour vos projets personnalisés.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire